Blog

Une première : le concours Miss ouvert aux candidates Batwa. Neilla est couronnée Miss KAYANZA.

Une première : le concours Miss ouvert aux candidates Batwa.
Neilla est couronnée Miss KAYANZA.

La Fondation FEMIDEJABAT et le Groupe de Parrainage « INAKARANGA » sont en liesse ! Une de nos filleules, Mlle Neilla MUTONIWIMANA, vient d’être couronnée MISS KAYANZA 2020.
L’initiative est venue de la Fondation FEMIDEJABAT qui, dès sa création, a lancé le défi d’ouvrir le concours MISS BURUNDI aux filles de la communauté Batwa qui habituellement en étaient exclues. Le projet partait de l’organisation d’un concours initial réservé aux filles batwa et dénommé MISS INAKARANGA.

De l’exclusion à l’intégration

L’idée traduisait la volonté du Burundi de l’après-guerre qui est de sortir de l’exclusion ethnique et régionale vers l’intégration sociale, économique et politique. Le système sociopolitique burundais pratiquait un apartheid qui ne dit pas son nom. Les Hutu étaient écartés du pouvoir et les Batwa frappés de mépris. Les instances politiques issues de l’Accord d’Arusha avaient l’ambition de mettre fin à cet état de choses. Pour en finir avec les clichés séculaires et destructeurs, la Fondation a lancé ce projet révolutionnaire : les Batwakazi iront au concours Miss Burundi : un véritable défi culturel, un appel à briser les tabous !

L’idée nous a plu et le Groupe Parrainage est né en février 2019. Nous avons voulu contribuer au projet en relevant le côté éducation. Pour donner toutes leurs chances aux jeunes Batwakazi, il fallait les encourager à fréquenter l’école. Nous nous engageons à assurer le minerval exigé par l’école depuis le secondaire jusqu’au plus haut niveau d’étude dont notre filleule est capable. Si les enfants Bahutu et les enfants Batutsi pouvent compter sur un membre de la famille, les enfants Batwa n’ont personne sur qui compter. Nous les accompagnerons jusqu’à la fin des études universitaires, s’il le faut, et créerons ainsi une bonne base pour l’émancipation de la communauté Batwa.

Au début, nous pensions qu’il suffisait de payer les frais scolaires. Très vite nous avons constaté que les enfants et leurs familles vivaient dans une profonde précarité. Nous ne pouvions pas les envoyer à l’école tout en les laissant croupir dans la misère. Généreusement, nous avons délié nos bourses.

De l’intégration sociale à la promotion humaine

La Providence nous a fait signe. Le succès de notre filleule Neilla, venue d’une famille modeste de la Commune Muhanga, nous encourage dans cette mission. Du haut de ses 17 ans, avec ses rêves de jeune fille et sa détermination sans faille, elle vient rassurer ceux qui doutaient encore. Même les Batwakazi peuvent être associées à l’expression de la beauté de la femme burundaise. Chaque fille est un trésor pour notre nation.

Nous faisons appel à toutes les personnes de bonne volonté, burundaises et amies du Burundi, de nous rejoindre dans ce combat pour l’égalité des chances de nos enfants et la promotion des filles Batwakazi. « Eduquer une fille, c’est éduquer une nation ».

Fait à Bruxelles, le 6 janvier 2020
Abbé Daniel Nahimana
Président du Groupe Parrainage
Fondation Femidejabat.

Compte Groupe Parrainage en Belgique :
BE19 8538 6402 5512 / Daniel Nahimana / Parrainage

Contact Groupe Parrainage pour adhésion
Abbé Daniel Nahimana
Basse Sauvenière 3
6940 BARVAUX / B E L G I Q U E
Tél +32 476 79 31 28 (WhatsApp-Facebook)

Leave a Comment

Name*

Email* (never published)

Website